Get Adobe Flash player

<p>Subject To Live</p>

Subject To Live

Avec sa nouvelle Société des Arpenteurs, Denis Colin apparaît autant à l’aise sur des titres groovy que sur des pièces plus sombres, souvent envoûtantes. Ce qui saute aux oreilles immédiatement à l’écoute de cet enregistrement vivant, c’est une fougueuse homogénéité entre les musiciens, une énergie contrôlée. Et l’Afrique. Omniprésente. Musicale. Celle de la blaxploitation ou des rythmes afro-cubains. Celle des bars enfumés de la grosse pomme ou teinté de blues. Denis Colin a su réunir de bonnes pointures dans cette Société Des Arpenteurs : Benjamin Moussay au Fender Rhodes (redoutable pour ciseler le décor sonore), Julien Omé et ses nappes de guitare sous acide, une formidable section de cuivres… La rythmique est puissante, dense et entêtante ; cohésion de l’ensemble, plaisir évident du partage, la Société puise dans le groove de la « great black music » et nous propose des compositions qui soufflent un vent diablement entraînant sur le jazz français.Ça improvise, ça rebondi, ça dialogue... D’un style à l’autre, on sent la musique de Denis Colin portée par de vraies mélodies et une belleunité orchestrale. Un projet fédérateur dont on retrouve sur cet album en concert toute l’énergie et l’exubérance.