Get Adobe Flash player

<p>Tanguisimo</p>

Tanguisimo

Le Printemps d’une révolution
Les enregistrements des années 1945-1961

Période féconde durant laquelle Astor Piazzolla va forger une esthétique musicale aussi personnelle qu’universelle et hisser le Tango au rang de musique classique sans rien lui faire perdre de sa force, de son caractère, de son originalité et de ses racines.
L’apparente rupture qu’il provoque en bouleversant les codes musicaux du tango, est vécue par les anciens comme un sacrilège et pour ceux qui rêvent de modernité comme la manifestation d’une révolution salvatrice. Seconde icône avec Carlos Gardel de l’histoire de la musique argentine, Astor Piazzolla comme son illustre aîné,  aura marqué de son empreinte une musique aux codes pourtant bien ancrés dans une tradition qui semblait immuable.


Astor Piazzolla est celui qui a fait du Tango, plus que la musique d’un peuple et d’une nation, un art universel au même titre que celui de Jean-Sebastien Bach ou de Claude Debussy. Tel Orphée descendant en enfer en quête de son Eurydice, Piazzolla est allé chercher le tango dans les lieux secrets où le conservait jalousement la Guardia Vieja, pour le ramener au grand jour et l’offrir au monde… mais lui ne s’est jamais retourné et son Eurydice est toujours bien vivante !

Juan Esteban Alvarez de Molina.

    Astor Piazzolla - BandoneonJaime Gosis - PianoSimon Bajour - Violon Kicho Diaz - ContrebasseHoracio Malvicino - Guitare électrique