Get Adobe Flash player

<p>Chansons de Léo Ferré</p>

Chansons de Léo Ferré

Réédition fidèle à l’édition originale dans sa présentation comme dans son contenu. Tous les titres ont été entièrement remasterisés à partir des bandes d’origine restituant ainsi la présence et le naturel des timbres de la voix et du piano.Un hommage particulier pour Le Chant du Monde, en ce 25ème anniversaire de la disparition de l’artiste. Et si ces onze premières chansons n’avaient pas existé ? Et avec elles, les quatre cents titres qui les ont suivies… ? La carrière discographique de Léo Ferré va réellement se décider en octobre 1953, lorsqu’il entre en studio pour y graver les onze titres qui constitueront le programme de son premier microsillon. En trois séances, Léo Ferré va jeter les bases d’un art qui, à ce jour, n’a jamais été égalé. Cette révolution musicale et littéraire, qu’on feindra d’ignorer pendant plus d’une décennie, finira par éclater au grand jour pour devenir le ferment de bien des révoltes et le stimulant de bien des remises en cause. Modestement titré Chansons de Léo Ferré avec, inscrit en minuscule « interprétées par Léo Ferré », comme s’il s’excusait encore d’oser prétendre à la qualité d’interprète de ses propres œuvres, ce « premier Ferré » va connaître un succès relatif immédiat et sera constamment réédité sous une forme ou sous une autre. La réalisation de ce premier microsillon tient sans doute du miracle, et de son existence découle la suite de l’histoire. Sept ans de galère et de doute séparent cet enregistrement de l’arrivée de Léo Ferré dans la « capitale ». Ce ‘Paris’ ingrat qui lui aura prodigué toutes les raisons du découragement et du renoncement. Il n’existe pas d’albums mineurs de Léo Ferré, comme il n’existe aucune chanson mineure dans l’ensemble de son œuvre.