Get Adobe Flash player

<p>Attahk</p>

Attahk

Attahk serait-il le premier album solo ce Christian Vander ? L'absence de Jannick Top et la présence plus que discrète du fidèle Klaus Blasquiz nous incitent à l'affirmer. Attahk est en tout état de cause l'album d'un musicien, si ce n'est isolé, pour le moins de plus en plus solitaire. Certes René Garber demeure à ses cotés mais n'intervient jamais en qualité de « musicien ». Son rôle indispensable de premier lieutenant est sans doute la marque de la compréhension indispensable dont Vander a besoin et qu'il ne trouve plus auprès d'aucun des membres de son groupe. Dans Attahk Christian Vander est constamment au premier plan, plus tard dans le prochain album studio Merci, il n'aura de cesse de faire disparaître le musicien derrière le producteur. Ici, il assume toutes les parties de « lead vocal », dans un futur proche il abandonnera presque totalement la batterie (dans le cadre de Merci puis du groupe Offering) pour se consacrer plus pleinement au chant. C'est sans doute l'élément le plus remarquable de cet enregistrement, la révélation pressentie par certains et souhaités par d'autres. Christian Vander semble désormais vouloir concentrer tout son être et toute son énergie à la pratique du chant. Bientôt, Zëss le conduira vers des sommets paroxysmiques.