Get Adobe Flash player

Subject to change

Subject to change

L’arpenteur du son Denis Colin, que nous avions quitté avec son trio acoustique et la chanteuse de Minneapolis Gwen Matthews, change de sujet ! Entouré d’une dizaine de musiciens de la scène parisienne, dont Benjamin Moussay au Fender Rhodes (redoutable pour ciseler le décor sonore), il invite le saxophoniste New-Yorkais Tony Malaby qui excellait déjà sur le ‘’Birdwatcher’’ de Michel Portal. A n’en pas douter, "Subject to Change" opère un virage dans l’œuvre d’un artiste qui s’est singularisé dans le domaine des musiques improvisées avant de proposer une belle relecture de la musique noire américaine.

« Après dix-sept années de collaboration intense avec Pablo Cueco (zarb) et Didier Petit (violoncelle) principalement en trio, je me suis orienté vers une instrumentation plus courante et un tissu de relations musicales plus large.Tout au long de l'année 2007 je me suis intéressé de près aux concerts parisiens et découvert une scène prodigieusement riche. J'ai produit onze concerts en 2008 qui ont abouti à l'enregistrement de "Subject to Change", officialisant la naissance de "la Société des Arpenteurs". Ce groupe dispose de multiples formats du trio au nonet. Il n'a pas qu'un son, pourtant la cohésion d'ensemble reste indéniable. "Subject to Change" désigne, entre autres, le fonctionnement des ensembles de la Société des Arpenteurs. Par Société, j'évoque le nombre, un contour flou, indéfini ou poreux. Les échanges ont lieu, on y entre, on en sort, on y revient, le mouvement est constant. Je souhaite refléter avec cette "Société" la malléabilité et la perméabilité qui se développent dans ma propre vie ! On oublie vite que notre peau est parcourue de pores, symboles d'un lieu d'échanges permanents qui caractérisent la vie. Enfant, j'ai appris avec curiosité, mais aussi effroi, l'existence et l'importance de ces petits trous. Mais la vie n’est pas qu’échanges. La tentation est grande de développer des certitudes, l’intelligence exige des définitions claires, il est pratique de les croire définitives.
La rigidité guette ! Subject to Change... presque un programme.
La Société des Arpenteurs... son symbole ou son bras armé ?
»
Denis COLIN