Get Adobe Flash player

Le Vol Arrêté

Le Vol Arrêté

Vladimir Vissotski est mort le 25 juillet 1980. Mais sa voix continue à fouiller notre âme, poser des questions, auxquelles nous devons trouver des réponses. Nous rions, derrière le chagrin, car l’humour est là, provoquant. Nous découvrons, comme dans une chronique, la vie quotidienne, les joies, les peines, les espoirs de ses contemporains. (…) Il est passé parmi nous comme un météore, mais il a laissé une somme énorme d’informations sur son époque, il a tout pressenti, vécu, souffert et retransmis par son art. (…) Il n’y a pas une maison sur le territoire de cet immense pays où l’on n’entende sa voix. Cette voix que l’on ne peut confondre avec aucune autre. Poète violent et rare, les consonances des mots s’entrechoquent et donnent encore pus de forceau cri. L’utilisation de termes presque oubliés, les images symboliques, l’emprunt au jargon, aux tournures populaires, les caractères des personnages qui vivent, se battent et luttent, le lyrisme et l’envol de ses textes sont uniques. (…) Tout son génie de tragédien, sa verve de comédien, ses dons d’imitation transforment chaque chanson en spectacle complet. Il peut hurler comme un loup blessé, puis chanter l’amour avec douceur et tendresse, crier son indignation, sa colère, son désespoir en s’arrachant la glotte, ou passer du ton gouailleur des faubourgs au lyrisme le plus pur. Il est là, il chante au présent !
Marina Vlady