Get Adobe Flash player

<p>Grandes figures du flamenco, vol.15</p>

Grandes figures du flamenco, vol.15

Camaron de la Isla

Collection dirigée par Mario Bois
"Comme pour tout novateur de forte personnalité, les commentaires abondent, parfois contradictoires (on pense à El Cordobés), le plus souvent grandioses. Isabel Coderque : "Pour les uns c'est un hérétique qui a trahi les racines de sa musique. Pour les autres c'est le protagoniste d'une légende noire qui parle d'autodestruction. Mais pour presque tous c'est le premier cantaor parmi les grands du flamenco." Maité Contreras : "(A ses débuts) tous les vieux aficionados furent d'accord : enfant prodige !" Luis Orfiz Nuevo : "Camaron, petite crevette rougeâtre et si menue, qui se souvient des années de faim, lorsqu'il s'échappait pour aller à la Venta Vargas entendre Caracol et chanter lui-même aux genoux du Maître... Camaron révolutionnaire, créateur... auquel on reprochera de fausser les rythmes, lui qui est capable de chanter le "Quijote" por Bulerias, parce qu'il sait et qu'il le peut." Antonio Villarejo : "Quand il apparut, ce fut une véritable explosion, du fait qu'il était si différent, si jeune avec une si vieille science du cante." Manuel Rios Ruiz : "Camaron est un artiste magique... Dès son apparition commence une nouvelle époque du fait de sa grande influence non seulement sur les interprètes... mais aussi sur l'aficion.., puisqu'il crée un nouveau public dans la jeunesse espagnole. Tout cela sans cesser d'enthousiasmer les plus orthodoxes des aficionados traditionnels... C'est le cantaor le plus personnel de ces dernières générations. Son duende se manifeste à tout instant et jusque dans ses expressions les plus légères il a le don d'émouvoir, de nous donner le pincement au cœur… Nous sommes devant un "cantaor con magia"... qui restera dans l'histoire."
Mario Bois

    Camaron de la Isla