Get Adobe Flash player

<p>Toy Balloons</p>

Toy Balloons

Chanteuse de jazz... Voilà qui ne dit rien de Sonia Cat-Berro. Une expression bien trop figée, bien trop clichée. Chanteuse oui, avec le naturel de celle qui a ingéré, digéré tous ses classiques comme autant de gammes nécessaires. De jazz sans aucun doute, avec Ella Fitzgerald, qui a bercé son enfance comme on le dit d’une bonne fée. De jazz encore, bien sûr, dans cette voix chaleureuse sans pathos et fluide sans être lisse. Le plus surprenant de cet album est son immédiate familiarité : tous les codes du jazz traditionnels sont respectés, les compositions originales ont la grâce légère des standards.L’invention pourtant est partout. A l’écoute des trois reprises figurant dans la première partie de l’album (Billie Holiday, Scorpions et Michel Legrand) l’oreille s’étonne : au sein d’une interprétation d’abord appliquée s’invite soudain un léger décalage qui devient peu à peu brèche ouverte, puis espace de liberté ludique. Et nous redécouvrons alors, émerveillés, la pureté mélodique de ces trois « tubes ».Le final du titre « Easy To Fall In Love » évoque les expérimentations les plus avant-gardistes de Björk ou de Radiohead, de vraies influences, avec nappages sonores construits et tintements cristallins.Décidément, Sonia Cat Berro n’est pas une simple chanteuse de jazz et son « Toyballoons » s’envole avec classe au plus près des sommets.