Get Adobe Flash player

Lola Lafon

Lola Lafon

Une enfance passée en Roumanie et en Bulgarie, mêlée à une écoute acharnée des vieux Stones, Patti Smith, puis plus tard Jeff Buckley, et Lola invente Leva en 2001. Les chansons naissent dans sa chambre, puis Lola Lafon & Leva grandissent dans les cafés, les petites salles, les concerts de soutien, un peu partout. Un belge à la guitare et aux samples (Olivier Lambert), un serbe (Ivica Bogdanic) à l'accordéon, un français (Julien Rieu de Pey) à la basse, une franco-biélorusse au chant... Tous d'accord pour traiter les compos en français comme les reprises de traditionnels roumains: guitare folk rock et accordéon balkanique sur des samples ténébreux de Prokoviev, entre autres.

On parle de leurs concerts "incandescents", terriblement contagieux, mêlant les notes aux mots et les émotions à une rage "impossible à négocier". Ecrire, encore, plus longtemps et en 2OO3, Lola sort chez Flammarion: "Une fièvre impossible à négocier", un roman rempli de partitions de chansons qu'on retrouve dans le premier album. En 2003-2004, le groupe donne plus de cinquante concerts-lectures (de l'Olympic au Lavoir Moderne, FNAC, en passant par les premières parties des Têtes raides, et autre "K.O Social") En 2006, leur premier album "Grandir à l'envers de rien" est sélectionné par Indétendances, le groupe fait partie de la sélection FAIR 2007. Les concerts les mènent jusqu'en Italie ou la presse enthousiaste déclare l'album "album de l'année", puis en Espagne, jusqu'à Berlin où le groupe représente la France au PopKom.

En Septembre 2007, Lola sort, toujours chez Flammarion, son deuxième roman "De ça je me console "(sélectionné pour le Prix de Flore).En Septembre 2007, Lola et Leva créent un concert lecture autour de ce roman pour le Festival des Correspondances de Manosque, spectacle qu'ils joueront ensuite jusqu'en Avril 2009 (centres culturels, médiathèques et festivals jusqu'aux Bouffes du Nord à Paris). De Primeurs de Massy en festivals divers (Fête de l'Huma, Paroles et Musique, Europavox, Nancy Jazz Festival, Fragile etc...), Lola Lafon et Leva bénéficient de l'aide à la carrière SACEM et sont programmés dans deux soirées SACEM aux Francofolies en Juillet 2007 et aux Muzik'elles de Meaux en Septembre 2008.

Lola Lafon parle français, roumain, bulgare, mais le tout ressemble à la bande son d'une époque remplie de rêves de peurs de doutes. Et si les textes de Lola sont intimistes ils ne sont résolument pas quotidiens. Percutants pour certains, ils reflètent peut-être l'époque mais alors "à la manière d'un bouclier et pas d'un miroir" (Marina Tsvetaïva)

discography

concerts