Get Adobe Flash player

Thelonious Monk

Thelonious Monk

Unique, seul et solitaire, Thelonious Monk, aux notes rondes comme son deuxième prénom (Sphere), constitue un cas à part dans le monde du jazz. Disciple de personne et n’ayant pas vraiment engendré de disciple, il est né à New York le 3 Octobre 1920. Sa carrière commence à New York en 1940 où il joue avec Dizzy Gillespie, Kenny Clarke, Charlie Christian et Charlie Parker. Sa façon de jouer du piano unique est déjà en place dès cette époque.

De 1944 à 1954, il ne jouera plus ou presque jusqu’à ce que Miles Davis l’embauche dans son quintette, puis il jouera avec John Coltrane pour finir par ne plus jouer pratiquement qu’en trio ses propres compositions, finalement assez peu nombreuses, mais remarquables par leur originalité. C’est que les thèmes de Monk sont aisément identifiables tant ils possèdent une coloration, un phrasé et une rythmique singuliers. Monk semble avoir cherché toute sa vie à percer les secrets de ses propres compositions.

Ses mains très larges lui permettent de jouer des accords inhabituels et il rompt délibérément avec la symétrie traditionnelle, ultime référence au piano classique, pour jouer d’une façon dissymétrique des sixtes parallèles ou des secondes mineures. Son piano sonne presque comme un instrument à vent, acide, cruel.

Monk ne cherche pas la virtuosité mais un climat, une ambiance, la révélation d’une beauté secrète à la limite du silence. Intervalles disjoints, contrastes de registres poussés au paroxysme, décalages rythmiques, retards et suspensions caractérisent un jeu que le plaisir qu’il avait à jouer en opposition avec les solistes rendit encore plus délicat à adapter à une structure orchestrale. Monk est un négateur autant qu’un innovateur, ambivalent et déroutant mais ô combien magnifique, il s’éteint le 17 février 1982, dans le silence de sa sublime solitude.

discography

concerts