Get Adobe Flash player

Piero Sidoti

Piero Sidoti

Des gens qui attendent : il est enfin arrivé et se fait voir et entendre de tous. J’ai toujours écouté et rencontré Sidoti comme quelqu’un qui venait d’ailleurs et racontait des histoires qui partaient de loin comme lui, des histoires qui parlaient de personnes étranges ou rarement rencontrées, pour ne pas dire carrément jamais vues, que dans mon imaginaire, dispersées à travers l’Europe centrale et balkanique, changeant de train ou de vie à Trieste (« Trst » en slovène), ne dormant que deux ou trois fois par semaine, ne mangeant que des poissons volants ou qui sait quels autres trucs bizarres.

Qu’est-ce qui rend Sidoti différent de la plupart de ceux qui chantent, écrivent ou font les deux à la fois ? Franchement, je ne le sais pas avec certitude mais je suppose que c’est son visage et son origine ethnique et culturelle. Piero sait beaucoup de choses et il ne les dit pas toutes d’un seul coup, mais il part de loin comme tous ceux qui viennent du nord du mystère et qui peuvent parler d’une pute brésilienne qui travaille entre Gorizia et Fiume et vit avec un petit singe qui décortique des cacahouètes et des graines de courge.

Je ne sais pas si vous avez compris que je me trouve enfin devant quelque chose de vraiment différent, avec des yeux qui sentent plus qu’ils ne voient et des oreilles faites exprès pour écouter de mystérieux couchers de soleil ou des aubes sur la mer. Sans entrer dans la jungle des mots et dans le piège de la rhétorique, je vous donne le seul bon conseil pour apprécier ce disque : prendre son souffle, le retenir et se plonger dedans jusqu’au bout.

Lucio Dalla

discography

concerts