Get Adobe Flash player

Julos Beaucarne

Julos Beaucarne

“De Julos Beaucarne, tout le monde connaît les chandails bariolés et la chevelure mal disciplinée : “Il a du soleil dans les cheveux”, observait une petite fille de quatre ans ; dans le coeur également, mais restons encore aux choses extérieures. (...) Si Julos a été assureur, ce qui ne fait pas spécialement poétique, il a été aussi placeur d’antennes de télévision, dans le ciel donc, sinon dans la lune, et professeur de gymnastique, mais plutôt de mime, ce qui s’accorde mieux avec la suite.

 

À vingt-cinq ans, en Provence, pour payer la réparation de la vieille Peugeot tombée en panne, il s’installe sur les places publiques, il se fait annoncer par le crieur, public lui aussi, et il fait la quête avec élégance : “On paie sa place au prix du plaisir”. Chansonnier, c’est un peu court, même si l’on précise que Julos Beaucarne compose à la fois des mots et des notes. Il met aussi des notes sur les mots des autres, poètes en particulier : Hugo, Baudelaire et Verlaine, Apollinaire et Eluart, Van Lerberghe et Chavée, Elskamp et Liliane Wouters, etc. (...)

 

Il a composé en outre des musiques de scène au Rideau de Bruxelles, au Théâtre National (pour La nuit des rois de Shakespeare, s’il vous plaît!).(...) Julos Beaucarne ne se laisse pas enfermer. Il a, après Ecaussinnes, choisi comme point d’attache Tourinnes-la-Grosse, nom et surnom qui, pour la vox populi, évoquent la silhouette trapue du clocher. Julos s’y sent chez lui, malgré le drame qui l’a privé de sa compagne il y a presque vingt ans : tout le monde le tutoie et il appelle tout le monde par le prénom. (...)

 

Le village est un tremplin pour le monde. Julos se sent chez lui partout et on l’accueille partout avec chaleur. Aux Indes, par exemple, il a chanté dans des temples boudhistes ; le public ne comprenait pas le français (ni le wallon) et faisait pourtant bisser les chansons. Comment ne pas sentir que cet artiste a un coeur grand comme ça, à la dimension de la planète?”

 

Extraits du discours d’André Goosse, Bruxelles, le 2 décembre 1994

discography

concerts